ch.oddb.org
 
Analyses | Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur GANFORT®/GANFORT® Unit Dose:Allergan AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

GANFORT®
Principes actifs: bimatoprostum, timololi maleas.
Excipients: conserv.: benzalkonii chloridum, excip. ad solutionem.
GANFORT® Unit Dose
Principes actifs: bimatoprostum, timololi maleas.
Excipients: excip. ad solutionem.

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

Collyre en solution.
1 ml contient:
0,3 mg de bimatoprost,
5 mg de timolol (sous la forme de 6,8 mg de maléate de timolol).

Indications/Possibilités d’emploi

Réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez les patients atteints de glaucome à angle ouvert chronique ou d’hypertension oculaire et chez qui la réponse aux bêtabloquants topiques, ou aux analogues des prostaglandines est insuffisante.

Posologie/Mode d’emploi

Adultes et personnes âgées
La posologie recommandée est de 1 goutte de GANFORT®/GANFORT® Unit Dose dans l’œil à traiter une fois par jour, soit le matin, soit le soir. Elle doit être administrée chaque jour à la même heure.
Les données de la littérature sur GANFORT® suggèrent qu’une administration le soir peut être plus efficace qu’une administration le matin sur la baisse de la PIO. Cependant, le choix d’administrer GANFORT®/ GANFORT® Unit Dose le matin ou le soir devra être fondé sur le meilleur potentiel d’observance (voir «Propriétés/Effets»).
Le récipient unidose est à usage unique. Un récipient unidose suffit pour traiter les deux yeux. La solution non utilisé doit être jeté immédiatement. Si une administration est oubliée, il convient d’administrer la dose suivante comme prévu. La posologie ne doit pas dépasser une goutte par jour dans l’œil ou les yeux atteint(s).
En cas d’administration concomitante de plusieurs médicaments ophtalmiques à usage local, chacun doit être administré à un intervalle d’au moins 5 minutes.
L’absorption systémique est également diminuée par compression du canal nasolacrimal ou par fermeture des paupières pendant 2 minutes. Cette pratique vise à minimiser les effets secondaires systémiques et à favoriser l’action locale du collyre.
Posologies particulières
Insuffisants rénaux et insuffisants hépatiques
GANFORT®/GANFORT® Unit Dose n’a pas été étudié chez les patients atteints d’insuffisance rénale ou d’insuffisance hépatique. En conséquence, il doit être utilisé avec précaution chez ces patients.
Chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère dans l’anamnèse ou des taux initiaux anormaux d’ALT, d’AST et/ou de bilirubine, le bimatoprost n’a pas eu d’effets indésirables sur la fonction hépatique pendant 24 mois.
On n’a pas connaissance d’effets indésirables du timolol administré par voie oculaire sur la fonction hépatique.
Enfants et adolescents
GANFORT®/GANFORT® Unit Dose n’a été étudié que chez les adultes. En conséquence, son utilisation de GANFORT®/GANFORT® Unit Dose n’est pas recommandée chez les enfants ou les adolescents.

Contre-indications

·Affection réactive des voies respiratoires, incluant asthme bronchique ou antécédent d’asthme bronchique et bronchopneumopathie obstructive chronique grave.
·Bradycardie sinusale, syndrome de dysfonctionnement sinusal, bloc sino-auriculaire, bloc auriculo-ventriculaire du deuxième ou troisième degré, non contrôlé par pacemaker. Insuffisance cardiaque manifeste, choc cardiogénique.
·Hypersensibilité aux principes actifs ou à l’un des excipients.

Mises en garde et précautions

Comme pour d’autres médicaments ophtalmiques à usage local, les principes actifs (timolol/bimatoprost) contenues dans GANFORT®/GANFORT® Unit Dose peuvent être résorbés de façon systémique. En cas de traitement associé, l’absorption systémique de chaque principe actif n’est pas augmentée par rapport à celle en monothérapie.
En raison de la présence d’un composant bêta-adrénergique, le timolol, des effets indésirables cardiovasculaires, pulmonaires et autres effets indésirables, similaires à ceux rapportés avec les bêtabloquants par voie générale, sont susceptibles de se produire. L’incidence des effets indésirables systémiques après une administration ophtalmique locale sont plus faibles qu’après une administration systémique. Information concernant la réduction de l’absorption systémique (voir «Posologie/Mode d’emploi»).
Troubles cardiaques
Chez les patients souffrant de maladies cardiovasculaires (p.ex. maladie coronarienne, angor de Prinzmetal et insuffisance cardiaque) et hypotonie artérielle le traitement avec des bêtabloquants doit être évalué de manière approfondie, et un traitement par d’autres substances actives doit être envisagé. Les patients atteints de maladies cardiovasculaires doivent être surveillés afin de dépister tout signe d’aggravation de leur maladie et d’effets indésirables.
En raison de leur effet négatif sur le temps de conduction, les bêtabloquants doivent être administrés avec précaution aux patients atteints d’un bloc AV du 1er degré.
Troubles vasculaires
Il convient de traiter avec prudence les patients atteints de troubles/perturbations sévères de la circulation périphérique (p.ex. les formes sévères de la maladie de Raynaud ou du syndrome de Raynaud).
Troubles respiratoires
Des réactions respiratoires, dont des décès dus à un bronchospasme chez des patients asthmatiques, ont été rapportées après l’administration de certains bêtabloquants ophtalmiques.
GANFORT®/GANFORT® Unit Dose doit être utilisé avec prudence chez les patients atteints de broncho-pneumpathie chronique obstructive (BPCO) légère/modérée et uniquement si le bénéfice potentiel l’emporte sur le risque potentiel.
Les bêtabloquants peuvent masquer les symptômes d’une hyperthyroïdie.
Troubles endocriniens
Les inhibiteurs bêta-adrénergiques doivent être administrés seulement avec prudence chez les patients ayant une tendance à l’hypoglycémie spontanée ou chez les patients atteints de diabète instable, car les bêtabloquants peuvent masquer les signes et symptômes d’hypoglycémie aiguë.
Les bêta-bloquants peuvent masquer les symptômes d’une hyperthyroïdie.
Maladie de la cornée
Les bêtabloquants ophtalmiques peuvent provoquer une sécheresse oculaire. Les patients atteints de maladies de la cornée doivent être traités avec prudence.
Autres agents bêtabloquants
L’effet sur la pression intraoculaire ou les effets connus du blocage bêta-adrénergique systémique peuvent être potentialisés lorsque le timolol est administré à des patients recevant déjà un agent bêtabloquant systémique. La réponse de ces patients doit être étroitement surveillée. L’utilisation de deux bêtabloquants à usage topique n’est pas recommandée (voir «Interactions»).
Réactions anaphylactiques
Durant un traitement par des bêtabloquants, les patients qui ont des antécédents d’atopie ou de réaction anaphylactique grave à divers allergènes, se montrent réfractaires aux expositions répétées à ces allergènes ou réfractaires aux doses usuelles d’adrénaline utilisées pour traiter les réactions anaphylactiques.
Décollement de la choroïde
Un décollement de la choroïde a été rapporté après administration d’un traitement visant à réduire la sécrétion d’humeur aqueuse (p.ex. timolol, acétazolamide), suite à une intervention chirurgicale de filtration.
Anesthésie chirurgicale
Les préparations ophtalmologiques de bêtabloquants peuvent bloquer les effets bêta-agonistes systémiques, p.ex. adrénaline. L’anesthésiste doit être informé que le patient suit un traitement par timolol.
Troubles oculaires
Avant le début du traitement, les patients doivent être informés de la possibilité d’une croissance des cils, d’un assombrissement de la paupière ou de la peau périoculaire, comme cela a été observé durant le traitement par le bimatoprost et GANFORT®/GANFORT® Unit Dose. Une augmentation de la pigmentation brune de l’iris a également été observée chez des patients traités par GANFORT®. L’augmentation de la pigmentation de l’iris sera probablement définitive. Elle peut entraîner des différences d’apparence entre les yeux si un seul œil est traité. Le changement de pigmentation de l’iris peut être permanent à l’arrêt du traitement par GANFORT®. Au bout de 12 mois de traitement par GANFORT®, l’incidence sur la pigmentation de l’iris a été de 0,2%. Après un traitement de 12 mois par un collyre contenant du bimatoprost seulement, l’incidence a été de 1,5% et n’a pas augmenté pendant les 3 années de traitement. Le changement de pigmentation est dû à une augmentation de la teneur en mélanine dans les mélanocytes plutôt qu’à une augmentation du nombre de mélanocytes (voir «Données précliniques»). On ne connaît pas les effets à long terme d’une augmentation de la pigmentation de l’iris. Les changements de couleur de l’iris que l’on observe avec l’administration ophtalmique de bimatoprost peuvent passer inaperçus pendant plusieurs mois ou plusieurs années. Chez certains patients, la pigmentation des tissus périorbitaires a été signalée comme étant réversible.
Des cas d’œdème maculaire, incluant des cas d’œdème maculaire cystoïde, ont été rapportés sous traitement avec GANFORT®. Par conséquent, GANFORT®/GANFORT® Unit Dose doit être utilisé avec prudence chez les patients aphaques, chez les patients pseudophaques avec rupture capsulaire postérieure ou chez les patients présentant des facteurs de risque connus d’œdème maculaire (par ex. chirurgie intraoculaire, occlusions des veines de la rétine, maladie oculaire inflammatoire et rétinopathie diabétique).
GANFORT®/GANFORT® Unit Dose doit être utilisé avec prudence chez les patients présentant une inflammation intraoculaire active (par ex. uvéite) car l’inflammation peut être exacerbée.
Peau
La croissance pileuse peut être augmentée dans les zones où la solution de GANFORT®/GANFORT® Unit Dose entre en contact avec la surface de la peau de manière répétée. Il est donc important d’appliquer GANFORT®/GANFORT® Unit Dose en suivant les consignes et d’éviter un écoulement le long de la joue ou sur d’autres zones cutanées.
Autres affections
GANFORT®/GANFORT® Unit Dose n’a pas été examiné chez les patients atteints d’affections oculaires inflammatoires, de glaucome néovasculaire à angle ouvert inflammatoire, de glaucome congénital ou de glaucome à angle fermé.
Des études portant sur bimatoprost 0,3 mg/l chez des patients présentant un glaucome ou une hypertension oculaire ont montré que l’administration de plus d’une dose quotidienne de bimatoprost dans l’œil peut avoir pour résultat une baisse moins importante de la PIO. Les patients qui utilisent GANFORT®/GANFORT® Unit Dose avec d’autres analogues des prostaglandines doivent être surveillés pour détecter des modifications de leur pression intraoculaire.
Excipients
Il a été rapporté que le chlorure de benzalkonium peut causer une kératite ponctuée et/ou une kératopathie ulcérative toxique. Une surveillance est nécessaire en cas de traitement répété ou prolongé par GANFORT® chez les patients présentant une sécheresse oculaire ou une atteinte cornéenne.
GANFORT® contient un agent conservateur, le chlorure de benzalkonium, qui peut entraîner une irritation oculaire. Les lentilles de contact doivent être retirées avant l’instillation de GANFORT®. Elles peuvent être remises au minimum 15 minutes après l’administration. Le chlorure de benzalkonium est connu pour décolorer les lentilles de contact souples. Il faut donc éviter tout contact entre le produit et les lentilles de contact souples.

Interactions

Aucune étude d’interaction spécifique n’a été réalisée avec l’association fixe bimatoprost/timolol.
Des effets additifs ayant pour conséquence une hypotension et/ou une bradycardie marquée peuvent se produire quand une solution ophtalmique contenant des bêtabloquants est administrée en association avec des inhibiteurs calciques oraux, la guanéthidine, des bêtabloquants adrénergiques, des parasympathomimétiques, des antiarythmiques (dont l’amiodarone) et des glucosides digitaliques.
Une potentialisation du blocage bêta-adrénergique systémique (p.ex. réduction de la fréquence cardiaque, dépression) a été rapportée au cours d’un traitement associant un inhibiteur du CYP2D6 (p.ex. quinidine, fluoxétine, paroxétine) et le timolol.
Des mydriases dues à l’utilisation concomitante de bêtabloquants ophtalmiques et d’adrénaline (épinéphrine) ont été rapportées occasionnellement.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Il n’existe aucune donnée pertinente concernant l’utilisation de l’association fixe bimatoprost/timolol chez la femme enceinte.
Dans des études chez l’animal, aucun effet tératogène n’est apparu, ni avec le bimatoprost, ni avec le timolol.
Dans les études chez les rongeurs, des avortements spécifiques à l’espèce ont été observés pour des niveaux d’exposition systémique au bimatoprost 33 à 97 fois supérieurs à ceux atteints chez l’homme après instillation oculaire.
GANFORT®/GANFORT® Unit Dose ne doit pas être utilisé au cours de la grossesse sauf en cas de nécessité absolue. Informations concernant la réduction de l’absorption systémique voir «Posologie/Mode d’emploi»).
Timolol
Les études épidémiologiques n’ont pas mis en évidence de signe de malformation fœtal, mais ont montré un risque de retard de croissance intra-utérin après une exposition à des bêtabloquants par voie orale. De plus, des signes et symptômes évocateurs d’un blocage bêta-adrénergique (p.ex. bradycardie, hypotension, détresse respiratoire et hypoglycémie) ont été observés chez le nouveau-né quand un traitement par des bêtabloquants était administré avant l’accouchement. Si GANFORT®/GANFORT® Unit Dose est administré avant l’accouchement, le nouveau-né doit être étroitement surveillé durant les premiers jours de sa vie.
Bimatoprost
Il n’existe pas de donnés cliniques pertinentes sur l’utilisation chez la femme enceinte.
Des études expérimentales menées sur des animaux avec le bimatoprost ont montré une toxicité pour la reproduction à des doses qui se situaient significativement au-delà de celles utilisées en pratique clinique (voir «Donnés précliniques»).
Allaitement
Timolol
Les bêtabloquants sont excrétés dans le lait maternel. Cependant, aux doses thérapeutiques du timolol en collyre, il est peu probable que des quantités suffisamment importantes soient présentés dans le lait maternel pour provoquer des symptômes cliniques de blocage bêta-adrénergique chez le nourrisson. Informations concernant la réduction de l’absorption systémique voir «Posologie/Mode d’emploi».
Bimatoprost
Le passage du bimatoprost dans le lait maternel humain n’est pas connu, mais le bimatoprost est excrété dans le lait des rates allaitantes. GANFORT®/GANFORT® Unit Dose ne doit pas être utilisé pendant l’allaitement.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

GANFORT®/GANFORT® Unit Dose a une influence négligeable sur l’aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.
Comme tout traitement ophtalmique, si une vision trouble transitoire se produit après l’instillation, le patient doit attendre que sa vision redevienne normale avant de conduire ou d’utiliser des machines.

Effets indésirables

GANFORT®
Les effets indésirables observés dans les études cliniques utilisant GANFORT®/GANFORT® Unit Dose ont été limités à ceux rapportés antérieurement pour chacun des principes actifs, bimatoprost et timolol pris séparément. Aucun effet indésirable spécifique à GANFORT®/GANFORT® Unit Dose n’a été observé dans les études cliniques.
La plupart des effets indésirables ont été oculaires et étaient la plupart du temps de nature légère et en aucun cas sévère. D’après les données cliniques obtenues sur 12 mois, l’effet indésirable le plus fréquemment rapporté est une hyperhémie conjonctivale (la plupart du temps d’une intensité faible à légère et probablement de nature non inflammatoire), qui s’est produite chez 26% environ des patients et a conduit à un arrêt du traitement dans 1,5% des cas.
Les effets indésirables qui suivent ont été rapportés pendant les études cliniques de GANFORT® ou après la mise sur le marché. La fréquence des effets indésirables possibles est définie comme suit: très fréquents (≥1/10), fréquents (<1/10, ≥1/100), occasionnels (<1/100, ≥1/1000), rares (<1/1000, ≥10'000), très rares (<1/10'000), inconnus (la fréquence ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles).
Affections du système immunitaire
Inconnus: réactions d’hypersensibilité incluant signes ou symptômes de dermatite allergique, angiœdème, allergie oculaire.
Affections psychiatriques
Inconnus: insomnie, cauchemars.
Affections du système nerveux
Fréquents: céphalées, vertiges.
Inconnus: dysgeusie.
Affections oculaires
Très fréquents: hyperhémie conjonctivale.
Fréquents: kératite ponctuée superficielle, érosion de la cornée, sensation de brûlure, sensation de picotements dans l’œil, sensation de corps étranger, sécheresse oculaire, érythème de la paupière, douleurs oculaires, photophobie, écoulement oculaire, troubles visuels, prurit oculaire et prurit de la paupière, baisse de l’acuité visuelle, blépharite, œdème de la paupière, irritation oculaire, épiphora, croissance des cils.
Occasionnels: iritis, œdème conjonctival, douleur de la paupière, asthénopie, trichiasis, hyperpigmentation de l’iris, approfondissement du sillon palpébral.
Fréquence inconnue: œdème maculaire cystoïde, gonflement de l’œil, vision trouble.
Affections cardiaques
Inconnus: bradycardie.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Fréquents: rhinite.
Inconnus: asthme, dyspnée.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Fréquents: pigmentation palpébrale, hirsutisme, hyperpigmentation cutanée périoculaire.
Inconnus: alopécie.
Troubles généraux et anomalies au site d‘administration
Inconnue: fatigue.
GANFORT® Unit Dose
Aucun autre effet indésirable spécifique à GANFORT® Unit Dose n’a été observé dans les études cliniques.
La plupart des effets indésirables observés avec GANFORT® Unit Dose ont été oculaires et d’intensité légère. Aucun effet indésirable n’a été grave. D’après les données cliniques obtenues au cours d’une étude de 12 semaines du GANFORT® Unit Dose administré une fois par jour, l’effet indésirable le plus fréquemment rapporté avec GANFORT® Unit Dose est une hyperhémie conjonctivale (généralement légère à modérée et considérée comme non inflammatoire), qui s’est produite chez 21 % environ des patients et a conduit à un arrêt du traitement chez 1,4 % des patients.
Les effets indésirables qui suivent ont été rapportés pendant une étude clinique de 12 semaines de GANFORT® Unit Dose ou après la mise sur le marché. La fréquence des effets indésirables possibles est définie comme suit: très fréquents (≥1/10), fréquents (<1/10, ≥1/100), occasionnels (<1/100, ≥1/1000), rares (<1/1000, ≥10'000), très rares (<1/10'000), inconnue (la fréquence ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles).
Affections du système immunitaire
Inconnue: réactions d’hypersensibilité incluant signes ou symptômes de dermatite allergique, angiœdème, allergie oculaire.
Affections du système nerveux
Fréquents: céphalées.
Affections oculaires
Très fréquents: hyperhémie conjonctivale (21%).
Fréquents: kératite ponctuée superficielle, irritation oculaire, irritation conjonctivale, prurit de l’œil, douleurs oculaires, sensation de corps étranger, sécheresse oculaire, augmentation de la sécrétion lacrymale, érythème de la paupière, photophobie, croissance des cils.
Occasionnels: sensation anormale dans l’œil, prurit de la paupière, œdème de la paupière, asthénopie, assombrissement des cils.
Inconnue: gonflement de l’œil.
Affections cardiaques
Inconnue: bradycardie.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Inconnue: asthme, dyspnée.
Troubles cutanés
Fréquents: hyperpigmentation cutanée (périoculaire).
Troubles généraux et anomalies au site d’administration
Occasionnels: fatigue.
Les évènements indésirables additionnels suivants ont été rapportés avec l’un des deux principes actifs, et sont donc susceptibles d’être observés avec GANFORT®/GANFORT® Unit Dose:
Bimatoprost
Infections et infestations: infections (surtout refroidissements et infections des voies respiratoires supérieures).
Affections oculaires: cataracte, assombrissement des cils, blépharospasme, rétraction de la paupière, hémorragie rétinienne, uvéite, érythème périorbitaire.
Affections vasculaires: hypertension.
Affections gastro-intestinales: nausée.
Troubles généraux et anomalies au site d’administration: asthénie, œdèmes périphériques.
Investigations: anomalies des tests de l’exploration fonctionnelle hépatique.
Timolol
Comme c’est le cas avec d’autres produits ophtalmiques à usage local, bimatoprost et timolol sont absorbés et passent dans la circulation systémique. L’absorption de timolol peut provoquer des effets indésirables similaires à ceux observés avec les bêtabloquants systémiques. L’incidence des effets indésirables systémiques après une administration ophtalmique locale est plus faible qu’après une administration systémique. Pour réduire l’absorption systémique voir «Posologie/Mode d’emploi».
D’autres effets indésirables ont été observées avec les bêtabloquants ophtalmiques et peuvent éventuellement aussi se produire avec GANFORT®/GANFORT® Unit Dose sont mentionnés ci-dessous:
Affections du système immunitaire: réactions allergiques systémiques incluant anaphylaxie.
Troubles du métabolisme et de la nutrition: hypoglycémie.
Affections psychiatriques: dépression, perte de mémoire.
Affections du système nerveux: syncope, apoplexie, aggravation des symptômes de myasthénie grave, paresthésie, ischémie cérébrale.
Affections oculaires: baisse de la sensibilité cornéenne, diplopie, ptosis, décollement de la choroïde après chirurgie filtrante (voir «Mises en garde et précautions»), kératite.
Affections cardiaques: bloc auriculo-ventriculaire, arrêt cardiaque, arythmies, défaillance cardiaque, insuffisance cardiaque congestive, douleurs thoraciques, palpitations, œdème.
Affections vasculaires: hypotension, phénomène de Raynaud, refroidissement des mains et des pieds.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales: bronchospasme (surtout chez des patients présentant une maladie bronchospastique préexistante), toux.
Affections gastro-intestinales: diarrhée, dyspepsie, sécheresse buccale, douleurs abdominales, vomissements.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané: éruption psoriasiforme ou aggravation du psoriasis, éruption cutanée.
Affections musculosquelettiques et du tissu sous-cutané: myalgie.
Affections des organes de reproduction et du sein: dysfonctionnements sexuels, baisse de la libido.
Troubles généraux et anomalies au site d’administration: asthénie.
Quelques cas rares de calcification cornéenne ont été signalés en association avec l’utilisation de gouttes contenant des phosphates chez certains patients atteints de cornées gravement endommagées.

Surdosage

Aucun cas de surdosage avec GANFORT®/GANFORT® Unit Dose n’a été rapporté, un surdosage a donc peu de chance de se produire lors d’une instillation oculaire.
Bimatoprost
Si GANFORT® est ingéré accidentellement, les informations suivantes peuvent être utiles: dans les études par voie orale de deux semaines menées chez des rats et des souris, des doses allant jusqu’à 100 mg/kg/jour n’ont entraîné aucune toxicité. Cette dose exprimée en mg/m² est au moins 70 fois supérieure à la dose correspondante à l’ingestion accidentelle d’un flacon de GANFORT® par un enfant de 10 kg.
Ces doses sont au moins 7,5 fois plus élevées que la quantité de bimatoprost d’une prise accidentelle de la totalité du contenu d’une boîte de GANFORT® Unit Dose (90 récipients unidoses de 0,4 ml; 36 ml) chez un enfant de 10 kg.
Timolol
Les symptômes d’un surdosage systémique par le timolol incluent: bradycardie, hypotension, bronchospasme, céphalées, vertiges, difficultés respiratoires et arrêt cardiaque. Une étude chez des patients présentant une insuffisance rénale a indiqué que le timolol n’est pas éliminé facilement par dialyse.
En cas de surdosage, un traitement symptomatique et de soutien, doit être mis en place.

Propriétés/Effets

Code ATC: S01ED51
Mécanisme d’action
GANFORT®/GANFORT® Unit Dose contient 2 principes actifs: le bimatoprost et le maléate de timolol. Ces deux composants réduisent la pression intraoculaire (PIO) élevée par des mécanismes d’action complémentaires, et leur effet combiné résulte en une baisse additionnelle de la PIO par comparaison à celle induite par l’un ou l’autre composé en monothérapie. La différence de réduction moyenne de la PIO pour le timolol est statistiquement significative. La différence de réduction moyenne de la PIO pour le bimatoprost en monothérapie n’est pas statistiquement significative.
GANFORT®/GANFORT® Unit Dose a un délai d’action rapide.
Le bimatoprost est un agent hypotenseur oculaire puissant. C’est un prostamide synthétique, structurellement apparenté à la prostaglandine F2α (PGF2α) qui n’agit pas par l’intermédiaire de récepteurs aux prostaglandines connus. Le bimatoprost reproduit de façon sélective les effets de substances endogènes récemment découvertes et appelées prostamides. Cependant, la structure des récepteurs aux prostamides n’a pas encore été identifiée.
Le bimatoprost réduit la pression intraoculaire chez l’homme en augmentant l’écoulement de l’humeur aqueuse par le trabeculum et en améliorant l’écoulement uvéo-scléral.
Le timolol est un inhibiteur non sélectif des récepteurs β1- et β2-adrénergiques qui n’a pas d’activité sympathomimétique intrinsèque (ASI) significative, ni d’action directe sur le myocarde ou d’effet anesthésique local (activité stabilisatrice des membranes). Le timolol abaisse la PIO en réduisant la formation d’humeur aqueuse. Son mécanisme d’action exact n’est pas clairement élucidé, mais il est probable qu’il fasse intervenir une inhibition de l’augmentation de la synthèse d’AMP cyclique induite par une stimulation bêta-adrénergique endogène.
Efficacité clinique
GANFORT®
Deux études comparatives en double aveugle ont été conduites pendant 12 mois sur des patients qui présentaient une PIO élevée difficile à traiter. 533 patients ont reçu GANFORT® une fois par jour, 265 patients le bimatoprost une fois par jour et 263 patients le timolol deux fois par jour. GANFORT® a abaissé la PIO significativement plus nettement en moyenne que le timolol seul; par rapport au bimatoprost, par contre, la réduction moyenne de la PIO était semblable et n’était pas statistiquement supérieure.
Les analyses des répondeurs basées sur les résultats poolés de ces études montrent que 68% des patients traités avec GANFORT® ont présenté une diminution de la PIO diurne de plus de 20% par rapport à la valeur initiale. Par comparaison, ils ont été 58% respectivement 38% à présenter cette diminution avec le bimatoprost et le timolol respectivement en monothérapie. Chez les patients dont la PIO était insuffisamment contrôlée avec une monothérapie prostaglandine/prostamide, ces chiffres étaient de 68%, 49% et 32% respectivement. Dans toutes les analyses, GANFORT® était statistiquement supérieur (p ≥0,003). On a en outre pu montrer un meilleur profil de sécurité avec GANFORT® vis-à-vis du bimatoprost.
GANFORT® Unit Dose
Une étude clinique comparative randomisée en double aveugle d’une durée de 12 semaines a été conduite à comparer l’efficacité et la sécurité de GANFORT® Unit Dose et de GANFORT® (formule multidose) chez des patients présentant un glaucome ou une hypertension oculaire. GANFORT® Unit Dose s’est avéré non inférieur à GANFORT® (formule multidose) en termes d’efficacité sur la diminution de la PIO: la limite supérieure de l’intervalle de confience à 95 % de la différence entre les traitements était dans l’intervalle préalablement défini de 1,5 mm Hg à chaque temps de mesure évalué (heures 0, 2 et 8) à la semaine 12 (pour l’analyse primaire) ainsi qu’aux semaines 2 et 6, en ce qui concerne le changement moyen de la PIO du moins bon œil par rapport à l’état initial (le moins bon œil est celui où, en début d’étude, la PIO diurne moyenne est la plus élevée). En fait, la limite supérieure de l’IC à 95 % ne dépassait pas 0,14 mm Hg à la semaine 12.
Les deux groupes de traitement ont présenté, par rapport à l’état initial, une diminution moyenne statistiquement et cliniquement significative de la PIO du moins bon œil à tous les temps de mesure au cours du suivi (p <0,001). Les baisses moyennes de la PIO du moins bon œil par rapport à l’état initial allaient de -9,16 à -7,98 mm Hg dans le groupe GANFORT® Unit Dose et de -9,03 à -7,72 mm Hg dans le groupe GANFORT® tout au long de l’étude de 12 semaines.
GANFORT® Unit Dose a démontré une efficacité équivalente à celle de GANFORT® (formule multidose) en ce qui concerne la diminution de la PIO moyenne des deux yeux et de la PIO du moins bon œil à chaque temps de mesure au cours du suivi aux semaines 2, 6 et 12.
Sur la base des études portant sur GANFORT® (formule multidose), la baisse de la PIO produite par GANFORT®/GANFORT® Unit Dose n’est pas inférieure à celle observée avec un traitement associant le bimatoprost (une fois par jour) et le timolol (deux fois par jour).
Les données de la littérature sur GANFORT® suggèrent qu’une administration le soir peut être plus efficace qu’une administration le matin sur la baisse de la PIO. Cependant, le choix d’administrer GANFORT®/ GANFORT® Unit Dose le matin ou le soir devra être fondé sur le meilleur potentiel d’observance (voir «Propriétés/Effets»).

Pharmacocinétique

GANFORT®/GANFORT® Unit Dose
Les concentrations plasmatiques en bimatoprost et en timolol ont été mesurées au cours d’une étude croisée comparant les effets de ces deux monothérapies à ceux de GANFORT®, chez des volontaires sains. L’absorption systémique de chaque principe actif a été minime et elle n’a pas été influencée par l’administration combinée des deux principes actifs en une seule formulation.
Aucune accumulation de l’un ou l’autre des principes actifs n’a été mise en évidence durant les deux études de 12 mois au cours desquelles l’absorption systémique a été mesurée.
Bimatoprost
Le bimatoprost pénètre bien dans la cornée et la sclère humaine in vitro. Après administration par voie ophtalmique, l’exposition systémique au bimatoprost est très faible. Aucune accumulation n’est observée. Après administration répétée pendant deux semaines d’une goutte par jour de bimatoprost à 0,03% dans les deux yeux, le pic plasmatique est obtenu 10 minutes après la dernière instillation. Les concentrations plasmatiques circulantes deviennent inférieures à la limite de détection (0,025 ng/ml) au bout de 1 heure 30 environ. Les valeurs moyennes de la Cmax et de l’ASC0–24 h ont été comparables au 7ème jour et au 14ème jour (environ 0,08 ng/ml et 0,09 ng x h/ml), indiquant qu’une concentration stable en médicament est atteinte durant la première semaine de traitement.
Le bimatoprost est modérément distribué dans les tissus de l’organisme, et le volume de distribution systémique est 0,67 l/kg à l’état d’équilibre chez l’homme. Au niveau sanguin, le bimatoprost est retrouvé principalement dans le plasma sous forme liée aux protéines plasmatiques (environ 88%).
La forme inchangée du bimatoprost représente l’entité majoritaire dans la circulation systémique après une administration oculaire. Le bimatoprost subit une métabolisation par oxydation, hydroxylation, N-déséthylation, désamination et glucuronidation aboutissant à la formation de divers métabolites.
Le bimatoprost est principalement éliminé par excrétion rénale. Chez des volontaires sains, 67% d’une dose administrée en intraveineuse est éliminée dans l’urine et 25% sont excrétés dans les fèces. La demi-vie d’élimination déterminée après administration intraveineuse est d’environ 45 minutes; la clairance sanguine totale est de 1,5 l/h/kg.
Patients âgés
Lors de l’administration au rythme de 2 instillations par jour, l’exposition systémique au bimatoprost observée chez le sujet âgé de plus de 65 ans (ASC0–24h: 0,0634 ng x h/ml) était nettement supérieure à celle observée chez l’adulte jeune (ASC0–24h: 0,0218 ng x h/ml).
Cette observation est cependant sans pertinence clinique car la disponibilité systémique après utilisation dans l’œil était très faible chez les personnes âgées comme chez les personnes plus jeunes. Compte tenu de l’absence d’accumulation du bimatoprost dans le sang, le profil de sécurité était comparable chez les patients âgés et les patients jeunes.
Timolol
Le pic des concentrations en timolol a atteint 898 ng/ml dans l’humeur aqueuse une heure après l’administration oculaire d’un collyre en solution à 0,5% chez des sujets soumis à un traitement chirurgical de la cataracte. Une partie de la dose passe dans la circulation générale et subit un métabolisme hépatique important. La demi-vie plasmatique du timolol est de l’ordre de 4 à 6 heures. Le timolol est excrété avec ses métabolites par les reins. Le taux de liaison du timolol aux protéines plasmatiques est faible.

Données précliniques

GANFORT®/GANFORT® Unit Dose
Les études de toxicité de GANFORT® en administration répétées par voie oculaire n’ont révélé aucun risque particulier pour l’homme. Le profil de sécurité oculaire et systémique de chaque principe actif est bien établi.
Bimatoprost
Chez le singe, l’administration quotidienne par voie ophtalmique de bimatoprost à des concentrations ≥0,03% pendant un an a entraîné une augmentation de la pigmentation de l’iris et des modifications périoculaires réversibles, dose-dépendantes, caractérisées par une proéminence des culs-de-sac supérieurs et/ou inférieurs et un élargissement de la fente palpébrale. Le processus d’augmentation de la pigmentation de l’iris semble être dû à une stimulation accrue de la production de mélanine dans les mélanocytes et non à une augmentation du nombre de mélanocytes. Il n’a pas été observé de modification fonctionnelle ou microscopique liée à ces effets périoculaires. Le mécanisme sous-jacent à ces effets périoculaires est inconnu.
Dans une batterie de tests in vitro et in vivo, le bimatoprost ne s’est révélé ni mutagène, ni cancérigène.
Chez des rats ayant reçu jusqu’à 0,6 mg/kg/jour de bimatoprost (environ 103 fois la dose à laquelle seraient exposés les êtres humains), on n’a eu aucune indication d’une éventuelle atteinte à la fertilité. Dans des études sur le développement embryonnaire et fœtal chez des souris et des rats, on a observé cependant des avortements, mais aucun trouble du développement, à des doses correspondant à au moins 860 fois respectivement 1700 fois la dose thérapeutique pour l’homme. Ces dosages ont entraîné une charge systémique au moins 33 fois respectivement 97 fois supérieure à la charge systémique qui accompagne son emploi thérapeutique sur l’œil chez l’homme. Dans des études péri-/postnatales chez les rats, à des doses ≥0,3 mg/kg/jour (au moins 41 fois l’exposition des humains lors de son utilisation thérapeutique), des effets toxiques sur les femelles se sont traduits par un temps de gestation plus court, la mort du fœtus et une diminution du poids des jeunes à la naissance. On n’a par contre pas observé d’altérations comportementales de nature neurologique chez les jeunes animaux.
Timolol
Les données précliniques obtenues à partir des études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, de toxicologie en administrations répétées, de génotoxicité, de cancérogénèse et de toxicité de reproduction n’ont pas révélé de risque particulier pour l’homme.

Remarques particulières

Stabilité
Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «Exp» sur l’emballage.
GANFORT®
Une fois le flacon ouvert, le collyre ne doit pas être utilisé au-delà de 4 semaines.
GANFORT® Unit Dose
Deux rangées avec 5 récipients unidoses sont emballées dans un sachet en aluminium.
Pour usage unique seulement. Ne contient pas de conservateur.
Jeter le récipient unidose tout de suite après utilisation.
Remarques concernant le stockage
Tenir hors de la portée des enfants.
GANFORT®
Conserver à température ambiante (15-25°C).
GANFORT® Unit Dose
Ne pas conserver au-dessus de 30°C.
Conserver les récipients unidoses dans le sachet de protéger le contenu de la lumière et de l’humidité.

Numéro d’autorisation

57630, 65063 (Swissmedic)

Présentation

GANFORT® collyre:
Flacon de 3 ml. [B]
Boîte de 3 flacons de 3 ml. [B]
GANFORT® Unit Dose collyre:
30 x 0,4 ml récipients unidoses. [B]
90 x 0,4 ml récipients unidoses. [B]

Titulaire de l’autorisation

Allergan S.A., Zürich

Mise à jour de l’information

Mars 2019

2019 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home